°°°vole au dessu des etoiles °°°

les laxatifs

Les laxatifs de lest (Colosan® Mite, Normacol®, Agiolax mite®, Metamucil®)

 

Les laxatifs de lest sont souvent à base de fibres alimentaires ou mucilages en vente sous forme de poudre ou granulés. Il s'agit d'une action mécanique qui augmente le volume des selles, le bol alimentaire va gonfler et va sortir plus facilement. Ces laxatifs permettent une utilisation à long terme. Dangers : il faut faire attention de ne pas "boucher" le système digestif (risque d'obstruction).

 

Les laxatifs lubrifiants (huile de paraffine)

 

Les laxatifs lubrifiants sont à base d'huiles minérales : c'est-à-dire à base de paraffine ou de vaseline. Les lubrifiants retardent l'absorption d'eau, ce qui favorise le passage du bol alimentaire, par effet, comme son nom l'indique, de lubrification et crée également un film liposoluble diminuant l'absorption d'eau. Il n'est pas conseillé de l'utiliser à trop long terme. Dangers : l'utilisation à long terme peut diminuer l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K), de plus il peut y avoir un risque respiratoire notamment chez les personnes âgées, les huiles minérales peuvent remonter l'oesophage et rentrer dans les poumons (paraffinome).

 

Les laxatifs osmotiques (Cololyt®, Importal®, Duphalac®)

 

Il s'agit de laxatifs à base de sel ou de sucre, ce sont les laxatifs les plus utilisés. Les laxatifs osmotiques agissent comme son nom l'indique par osmose, c'est à dire qu'ils attirent l'eau et facilitent comme on l'a vu plus haut le transit.
L'effet peut être rapide, le délai d'action est de 1 à 2 heures ou plus long avec un délai d'action de 1 à 2 jours, cela dépend de la préparation, parlez-en à votre pharmacien ou lisez la notice d'emballage. Peut-on l'utiliser à long terme : oui et non, cela dépend de la préparation. En général on conseille de ne pas utiliser un laxatif sur le trop long terme car un cycle vicieux peut s'installer, parlez-en à votre médecin ou pharmacien. Souvent des mesures simples (sport, alimentation,...) peuvent améliorer la constipation. Dangers : Bien respecter la posologie selon la préparation, des effets secondaires comme flatulence, crampes... peuvent apparaître mais nous n'avons pas connaissance d'un réel danger.

 

Les laxatifs stimulants (Dulcolax®, Prontolax®)

 

Il s'agit de laxatifs qui stimulent rapidement le transit, souvent indiqué avant une intervention chirugicale. Les laxatifs stimulants augmentent la sécrétion d'eau et d'éléctrolytes par des mécanismes pharmacologiques. L'effet est souvent rapide. C'est un laxatif qui s'utilise à de rares occasions, ne pas l'utiliser à long terme. Dangers : Ce type de laxatif est contre-indiqué chez la femme enceinte ainsi que chez les personnes présentant une occlusion intestinale. Parfois ces préparations contiennent du séné, cette substance est responsable également des effets indésirables.

 

Les laxatifs irritants

 

Il s'agit souvent de médicaments à base de plantes (séné, aloé, ricin, bourdaine...) riches en anthraquinones. Cela marche par une diminution du péristaltisme. Il n'est pas conseillé de l'utiliser à long terme.

 

Médicaments par voie rectale (suppositoires, etc)

 

Il s'agit souvent de suppositoires ou des liquides en lavement à introduire dans l'anus à base respectivement de glycérine ou de laxatifs osmotiques. Les suppositoires à base de glycérine agissent par effet émollient.
Les lavements agissent souvent par effet osmotique. Comme toujours il est conseillé de ne pas utiliser trop longtemps un laxatif.


21/04/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres